L’entonnoir d’un gouffre qui palpite

Sophia Loren by Greg Gorman 2002

C’est Gina Lollobrigida qui, dans le film à sketches Heureuse époque (1951), inaugure le mythe de la maggiorata (" la plantureuse ") dont la poitrine " est un phare illuminant tout le reste du corps qui, à son tour, doit se montrer à la hauteur de cette lumière ". Mariantonia solaire, Gina s’impose comme l’archétype de la femme idéale. Elle gravit en un éclair les échelons de la notoriété et tourne sans tarder aux côtés des plus grands (Humphrey Bogart, Errol Flynn). Mais voilà qu’à la faveur d’un sketch – Pizzas à crédit – du film L’Or de Naples de Vittorio de Sica, une compatriote aux allures de conquérante vient, en 1954, empiéter sur ses plates-bandes. " Cet air complaisant semble dire : Regardez-moi, pas une parcelle de moi qui ne soit femme, et une fille comme moi, vous n’en reverrez pas de sitôt ! ", commente le critique du Time Magazine à propos de la prestation de Sophia. La rivalité entre les deux actrices éclate. L’Italie se divise en deux clans : les inconditionnels de Gina et les fous de Sophia ! Sophia qui, exaspérée par cette image de concurrente cynique, aurait porté la première estafilade en novembre 1954, lors de la Semaine du cinéma italien à Londres. Pressée d’éclairer les lecteurs sur les points qui la différencient de son aînée, n’a-t-elle pas rétorqué, sur la foi d’un journaliste britannique aussi porté sur l’information que sur la perfidie : "Juste une question de centimètres !"

(c) Pascal Marchetti-Leca, Sophia Loren : la fierté charnelle, Historia 01/01/2005 – 697

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 705 autres abonnés