Coffee and Cigarettes

Wolf Suschitzky

Lyons Corner House Tottenham Court Road, London ca. 1934


Frank Horvat Warsaw Couple 1963

Imogen Cunningham Coffee Gallery, San Francisco, 1960

Frank Paulin – Old couple and young woman at cafe, 1961

Bob Richardson, Anjelica Huston in Valentino for Vogue Italia, 1972

Louis Faurer, 14th Street Horn and Hardart, New York City, 1947 

Ron Galella

Jim JARMUSCH, Meg WHITE et Jack WHITE 2002

FRANK HORVAT Au Chien Qui Fume, Jardin des Modes, Paris, 1957

Danny Lyon Mary Columbia 1972

Bruce Davidson ‘Brooklyn Gang’ Series 1959                      

Robert Frank, Drugstore, Detroit, 1955

Burt Glinn New York, New York. 1957.

David Amram at the Five Spot Cafe Marlene Dietrich and Ann Warner at the Trocadero, 1939                                   

Eve Arnold 

Yves Montand and Marilyn Monroe 

Dennis Hopper, Biker Couple, 1961

Brassaï la grosse claude et son-amie Au Monocle, un couple 1932

Ruth Orkin, Lenny and Shirley in Green Room of Carnegie Hall, after the Israel Philharmonic Concert, March 1951

Don McCullin Bradford, 1970

Robert Doisneau

Laurens Van Houten Hotel Manchester, September, 1973 

Joel Brodsky 1970 Tom Waits 

Julia Stegner (Vogue Italy)

Phillip Toledano

Nick Knight – Susie smoking – 1988

Dominique Tarlé

BARRY FEINSTEIN, 1966, London– Bob Dylan

James Jowers  W. 3 st. 1968

Xavier Lambours, Serge Gainsbourg, Festival de Cannes, 1982

Andreea Chiru

Dave Heath Janine (Pommy Vega), 1959

Harold Feinstein

Mary Ellen Mark Mona at a Table Blowing Smoke, 1976

Maya Goded, from the series Welcome to Lipstick (December 2009)

Sanford H. Roth (United States, 1906 – 1962), Angna Enters, circa 1946-1962, LACMA

Robert Doisneau, Marguerite Duras au Petit Saint Benoit, Paris

Robert Doisneau

Peter Stackpole, 1949


Brigitte Lacombe 

William Gedney, New York 1967

Garry Winogrand, Two Women Smoking Cigarettes, 1981


Jindřich Štreit 



Brassaï

Anders Petersen    

Rimaldas Viksraitis

Rennie Ellis, Night People, Middle Park, After Gay Dance, 1975

Robert Lebeck, Hamburg, St-Pauli, 1961

Graham Smith, The Commercial, South Bank, Middlesbrough. 1986

Elliott Erwitt, New York City, 1967

Willy Ronis 

Bert Hardy – Chinatown, Liverpool, May 1942

CHARGESHEIMER (KARL-HEINZ HARGESHEIMER)

Herbert Dombrowski

Gordon Parks 1951

Paul Himmel Mary Jane and Ed Russell dining (Fashion study), 1950-1959


Esther Bubley Washington, D.C.  April 1943


Larry Fink, Fashion Shoot, Elaine’s, New York City, 1999


Steven Meisel, Vogue Italia July 2007 

Alfred Eisenstaedt 1937


Helmut Newton June Browne (Mrs. Newton) 

Marcello Rubini  La dolche vita de Federico Fellini

Bernard Plossu, Françoise, 1986 

Robert Lebeck 1981


Pierre Parente 1965                                                                            

Dave Anderson

Diane Arbus Two ladies at the automat, N.Y.C. 1966 

Norman Parkinson 1949


Lillian Bassman

By Night, Shining Wool and Towering Heel. Evelyn Tripp, New York, Harper´s Bazaar, 1954 

Grey Villet, Bachelor Peter Davidson smoking with date. Boston, 1958

Jeanloup Sieff Harper’s Bazaar, Palm Beach, 1964        

Tom Palumbo 1962 

Gerard P. Fieret, 1965-1975 

Steven Meisel  

John Rawlings October 1961

One thought on “Coffee and Cigarettes

  1. Tu vois, c’est ce que je t’écrivais ailleurs : je déroule et je pense ceci en ressentant cela pour les premières, puis la richesse touille mes émotions, en fait un sirop tumultueux comme un torrent, ça dévale de partout, les impressions, et dans ce sucre épais les mots sont prisonniers, reste le regard, ébahi, ébloui mais qui ne te parvient malheureusement pas, il faudrait prendre une photo des spectateurs de ta page, alors saurais-tu… Coffee & cigarette, j’ai l’air de jazz qui va avec dans l’oreille, deux accessoires qui aident à se tenir, s’appuyer sur une attitude, se rapprocher, ponctuent la convivialité, font patienter, aident à ne pas se languir trop, à s’arrimer, à partager… Je retrouve l’étonnante femme de Newton qui chez toi déjà m’avait assez scotchée, quelle puissance et quelle présence dans ce buste si fermement assis, et je découvre une photo de Romy que je n’avais jamais vue (j’ai fait ma maîtrise de cinéma sur sa carrière, et je crois en connaître beaucoup, mais évidemment et heureusement pas tout), 1981, la mort de son fils, son épuisement est palpable et contient déjà la fin qui surviendra l’année suivante. L’indifférence, ou l’épuisement aussi peut-être, de Dylan est étonnante ; Pommy Vega à croquer ; le grain de la Parente merveilleusement habité… Quelle série et quel boulot encore… Et la fin a un petit côté vengeur qui ne me déplaît pas, une rage dans la pointe à écraser ce qui n’avait pourtant pas fini de se consumer… A moins que la chaussure ne tienne sa proie en otage, le temps que l’un et/ou l’autre réagisse plus idéalement ? A suivre… Toujours avec le même plaisir et merci encore pour ton regard éclairant si éclairé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 688 autres abonnés