Tandis que j’agonise

Santu Mofokeng, Ishmael Eyes Wide Shut – Motouleng Cave, 2004

Munem Wasif Climate Refugee of Bangladesh 2007

Bruce Gilden Mad men Russie 2010

George Georgiou 

Elmo Tide

Lasse Persson.London, England,1968

Morris Engel

Tom Arndt

William Albert Allard

Lee Friedlander Self-Portrait, Haverstraw, New York 1966

Larry Clark, Tulsa, 1971

Elmo Tide

Ralph Gibson – Mary Ellen and Hand from "The Sonambulist", 1967

Steven Meisel Vogue Italia 2007 

Susan Meiselas Lena After the Show, Essex Junction, Vermont 1973

Robert Frank Elevator Miami Beach 1955

Imogen Cunningham sydney at davenport, 1964

Wayne Miller Rose Resnick, Enchanted Hills Camp for the Blind, 1950

Michael Leyzerovich 

Edward Weston Ruth Bernhard, 1935

Arnold  Newman Marilyn Monroe, Hollywood, CA, 1962

Lee Jeffries

Imogen Cunningham Martha Graham, Dancer, 1931

Hans Bellmer La Poupée 62

Shomei Tomatsu, Coca-Cola, Tokyo, 1969

Leonard Freed

Keizo Kitajima

Claire Beaugrand-Champagne

Bill Eppridge

Nobuyoshi Araki

Henri Cartier-Bresson

William Albert Allard

Bruce Gilden USA. NYC. Coney Island. 1977

Martha Fein, Egon Schiele’s  Death Bed, 1918

Felix Nadar victor hugo sur son lit de mort

Jan Ung Railway worker, 1978

Vivian Maier

Manuel Alvarez Bravo ‘El Soñador’ (The Dreamer) 1931

Izis Bidermanas Pont de Passy, Paris 1948

Berenice Abbott Bowery Bum, New York, c. 1932

Pawel Jaszczuk salaryman

Victor Macarol Union Square Scene, New York, 2007

Eikoh Hosoe, Yukio Mishima, Ordeal by Roses #6, 1961-1962

George Krause Icon Painter Philadelphia, 1966

Rennie Ellis Flaked out Rolling Stones Concert Kooyong 1973

Rennie Ellis Retired Brighton England 1978

Andrew Stark Sydney Bus Terminal. 1999

Lasse Persson Poland, 1970

Arnold  Newman Two Men On Porch, West Palm Beach, FL, 1941

Bruce Davidson Jimmy At A Local Diner, Palisades, New Jersey, 1958

Eve Arnold – Bar girl in a brothel in the red light district, Havana, 1954

Raymond Depardon

About these ads

5 thoughts on “Tandis que j’agonise

  1. Quelle série. C’est magnifique, probablement le plus émouvant de ce que tu as rassemblé jusqu’à présent. Quel boulot et on sent si bien le fil conducteur de ton regard, l’expression d’une parole qui ne se dit pour l’instant que par là. Je suis très émue et j’espère que tu vas bien.

  2. Toujours friand de tes trouvailles photographiques ! Tous ces portraits de rue témoignent des moments de lassitudes qui peuvent jalonner la vie des hommes.
    De toute beauté !

  3. Arrivé ici par hasard il y a quelques temps grâce au nom du blog… je suis ému de retrouver avec cette série le titre d’un de mes romans de chevet!
    Je voulais également souligner l’unité des photographies présentées, un passage sur votre page est, chaque fois, un beau moment de détente.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 682 autres abonnés