Jonathan Delachaux

Jonathan Delachaux Johan écrivant son scénario derrière le plastique

© Jonathan Delachaux

Johan écrivant son scénario derrière le plastique

« Jonathan Delachaux peint selon une technique très particulière, sur film plastique, avant transfert sur toile. Il peint « à l’envers », face au public à venir. Plus que dans la position habituelle du spectateur de sa propre œuvre, du regard partagé avec le public, c’est plutôt dans celle du prestidigitateur qu’il se met. Il commence par appliquer ses couleurs en transparence, en lavis. Puis viennent les noirs et les blancs, les différents niveaux de gris, les valeurs qui finissent par obscurcir la surface entière, par dérober le dessin au regard du peintre. Malgré sa complexité, le processus implique de se lancer, un acte de foi en chaque scène. Le film est alors retourné, révélant l’ensemble au peintre comme au futur spectateur. Et est marouflé sur toile avant d’être simplement décollé. Le fait que ces personnages soient peints, de la même manière que les décors « réels » qui les entourent, aide à leur inclusion. La technique, opposant couleurs et valeurs, permet un travail violent de clair-obscur, qui fait glisser tout le tableau vers la théâtralité, une représentation globalement hallucinée. »

© Corentin Hamel, Série Noire in NEW GALERIE DE FRANCE