Lector in fabula

Álvaro Delgado ernesto sabato©  Álvaro Delgado, portrait d’Ernesto Sabato

Le Tunnel d’Ernesto Sábato (prélude à celui de William H. Gass

« En argentine, les écrivains sont plus qu’ailleurs des lecteurs qui écrivent. Des écrivains dont l’imaginaire se déchaîne par la lecture et en elle, comme s’ils étaient tombés dans la page en naissant. Ils imaginent moins à partir de ce qu’ils voient qu’à partir de ce qu’ils ont lu sur ce qu’ils voient: le récit est d’autant plus crédible, d’autant plus enchanteur, qu’il a déjà été imaginé par d’autres. Ils écrivent avec ferveur au second degré, et c’est ainsi qu’ils retrouvent le premier degré. »
Philippe Lançon, 7 nov 2008 © Libération