Voler leurs images

Raymond Depardon, on the set of ho de Robert Enrico, 1968

“Il y a toujours quelque chose de violent à faire des photos. Je n’éprouve pas le besoin de parler aux gens peut-être pour mieux leur voler leurs images !”

“Il faut être agressif avec soi-même et discret avec les gens qu’on photographie. »

Raymond DEPARDON, Le désert américain, collection Ecrit sur l’Image, Cahiers du cinéma, Editions de l’Etoile, Paris, 1983.