La photogénie

Jeanne Moreau (c) Olivier Roller

« On peut certes la rendre plus ou moins efficace, en fonction de ce qu’on comprend ou pas de la lumière. Mais c’est cependant une donnée absolue. […] Il y a beaucoup de gens photogéniques. Ce n’est évidemment pas pareil en photo et au cinéma. On peut être photogénique et moins cinégénique, l’inverse est moins vrai. Un visage au cinéma, ça n’est que de la lumière. […] Le combo, désormais présent sur les plateaux, a changé les choses. […] On ne voit plus les acteurs au naturel, mais déjà uniquement en image. On ne joue pratiquement plus sous le double regard du metteur en scène et de la caméra. […] Une bonne photo c’est une photo juste. Dont l’intention n’est pas révélée. Et sa justesse, c’est la part d’invisible qui nous touche en s’échappant. »
Supplément été de Libération du 25 août La photogénie, propos d’Isabelle Huppert recueillis par Antoine de Baecque et Brigitte Ollier