La vie malgré tout

Bruce Jackson Diane Christian DEATH ROW Ellis Prison Texas 1979
JP Laffont Circa 1972, NK– Prisoner shaking his fists through the bars in the Tombs Prison
Patricia Aridjis
« Cereso » 2004 Mil Cumbres Prison Michoacan, Mexico

« Sur le trottoir, la première fois où je suis sorti de la prison, je n’ai pas pu marcher immédiatement. Je suis resté là, quelques minutes, immobile. Je me disais que si je le voulais, je pouvais aller à gauche, ou bien à droite, ou encore tout droit, et que personne n’y trouverait rien à redire. Je me disais aussi que, si je le voulais, je pouvais aller boire une bière, un Ricard, ou encore un cappuccino dans n’importe quel bistro, ou bien rentrer chez moi et prendre une douche, deux douches, trois douches, autant de douches qu’il me plairait. J’ai compris à ce moment que j’avais vécu jusqu’alors dans la jouissance d’une liberté dont j’ignorais l’étendue et les plus communes applications, voire l’exacte et quotidienne dimension. […] La prison avait une odeur, faite de sueurs mijotées, d’haleines de centaines d’hommes, serrés les uns contre les autres, qui n’avaient le droit de se doucher qu’une ou deux fois par semaine. Relents de cuisine aussi, où l’ail et le chou dominaient. Cuisine froide qui venait jusqu’aux cellules sur des chariots d’aluminium poussés par des détenus qu’on surnommait les gamelles. On ne devrait pas dire  « gardien de prison  » : les prisons ne sont pas à garder, ce ne sont pas elles que l’on garde. On devrait plutôt dire  « gardien d’hommes » , ce qui serait plus proche de la réalité. Gardien d’hommes, un drôle de métier. »

Le Bruit des trousseaux de Philippe Claudel. Éditions Stock, 2002

Mental hospital, Haiti by W. Eugene SmithPort Au Prince, 1958, ...

Mental hospital, Haiti by W. Eugene SmithPort Au Prince, 1958

PRISON DE TOMB - NEW YORK - JEAN-PIERRE LAFFONT - 1972

PRISON DE TOMB – NEW YORK – JEAN-PIERRE LAFFONT – 1972