Alanguie

Emil Otto Hoppé, Beatrice Appleyard, 1934

Ton sourire m’attire comme

Pourrait m’attirer une fleur
Photographie tu es le champignon brun
De la forêt
Qu’est sa beauté
Les blancs y sont
Un clair de lune
Dans un jardin pacifique
Plein d’eaux vives et de jardiniers endiablés
Photographie tu es la fumée de l’ardeur
Qu’est sa beauté
Et il y a en toi
Photographie
Des tons alanguis
On y entend
Une mélopée
Photographie tu es l’ombre
Du soleil
Qu’est sa beauté

Lueurs des tirs – Photographie, Guillaume APOLLINAIRE in « Calligrammes », poèmes de la paix et de la guerre 1913-1916, 1918