Je n’attendais que toi

Gérard Rancinan, Vanité Monica III, 2006

Je n’attendais que toi
Moi cigale en amour
Le coeur à la dérive
Aimant au jour le jour
Je ne m’enchaînais pas
Rêvant que tu arrivesJe n’attendais que toi
Pour fleurir tes saisons
De phrases éternelles
Et dans un tourbillon
Te dire mille fois
Que tu es la plus belleViens te serrer très fort
Blottie entre mes bras
Tu seras sur mon corps
Comme un noyau qui craque
Au printemps découvert
Mes rires en éclats
Résonneront dans l’air
Comme un drapeau qui claque

Je n’attendais que toi
En cherchant dans l’espoir
La force de survivre
Quand mon coeur était noir
Que mon âme avait froid
Pour commencer à vivre
Je n’attendais que toi

Je n’attendais que toi
Moi rêvant d’absolu
De choses impossibles
Sortant de l’inconnu
Pour devenir ton roi
Puissant et invincible

Je n’attendais que toi
Quand tu es arrivée
Tu n’as eu qu’à sourire
Tout s’est illuminé
Et j’ai connu la joie
D’aimer comme on respire

Viens, lavons-nous d’hier
Par mon coeur sur ton coeur
Mes lèvres sur ta chair
Et mes mains sur tes hanches
J’entrerai dans ta vie
Une tendre douleur
Fera jaillir tes cris
Aux creux de nos nuits blanches

Je n’attendais que toi
Espérant jour et nuit
Puiser des joies nouvelles
Aux sources de ta vie
Pour trouver dans tes bras
La jeunesse éternelle
Je n’attendais que toi

Je n’attendais que toi
Je n’attendais que toi

Paroles: Charles Aznavour. Musique: Francis Lai   1982 © Nouvelles éditions French Music et Editions 21
Chanson du film « Edith et Marcel » de Claude Lelouch