Le Général de l’armée morte

© Jeanloup Sieff, Marcello Mastroiani, Général George A. Custer dans « Touche pas à la femme blanche », film de Marco Ferreri, 1974

 » … Et puis, ces derniers temps, il m’arrive quelque chose d’étrange. Dès que je vois quelqu’un, machinalement je me mets à lui enlever ses cheveux, puis ses joues, ses yeux, comme quelque chose d’inutile, comme quelque chose qui m’empêche même de pénétrer son essence, et j’imagine sa tête rien que comme un crâne et des dents (seuls détails stables). Vous me comprenez ? J’ai l’impression de m’être introduit dans le royaume du calcium.  » Ismaïl Kadaré