Le souffrir est un pâtir pur

Fazal Sheikh, Jamuna Sarkar, Moksha, 2005Fazal Sheikh, Jamuna Sarkar, Moksha, 2005

« La passivité de la souffrance est plus profondément passive que la réceptivité de nos sens qui est déjà activité de l’accueil, qui d’emblée se fait perception. Dans la souffrance, la sensibilité est vulnérabilité, plus passive que la réceptivité ; elle est épreuve, plus passive que l’expérience. Précisément un mal. Ce n’est pas, à vrai dire, par la passivité que se décrit le mal, c’est par le mal que se comprend le pâtir. Le souffrir est un pâtir pur. »

Levinas, E., « La souffrance inutile » in : Entre Nous. Essais sur le penser-à-l’autre, Grasset, 1991