Casanova Variations

John Malkovich© Ludovic Carème, John Malkovich, 2004

« C’est très étonnant. Un soir en Finlande, je dînais au restaurant après une représentation de “Giacomo variations”. Surgit une ado couverte de piercing qui se plante devant moi et dit tout fort en anglais : “John Malkovich, vous avez éveillé ma sexualité”. On a repris cette anecdote dans le film. J’ai cru mourir de honte. J’ai soixante ans quand même ! Ce n’est pas moi que ces femmes voient mais les personnages que j’ai joués. Valmont ou Casanova ont vécu la même chose, le poids du regard que l’on portait sur eux. Néanmoins je ne m’identifie jamais à mes personnages… ça peut paraître curieux pour un acteur. Cependant ce métier ne consiste pas à être observé mais à observer : voir comment les gens vivent, comment ils manifestent des émotions, comment ils les cachent… La matière de ce travail, c’est les autres. Les vrais acteurs rêvent ainsi d’être invisibles et de n’être vus que dans leurs rôles. »

© Adrien Gombeaud, John Malkovich, séducteur culte, Culture – Les Echos

malkovich05

© Sandro Miller, John Malkovich, Eyemazing Editions

Paolo Pellegrin 2010

© Paolo Pellegrin, John Malkovich, 2010